Municipalité durable

Des modèles de démarches

L’Agenda 21 local

L'Agenda 21 local est une application territoriale et concrète de l’Agenda 21 Ouverture d'un site externe dans une nouvelle fenêtre, un programme international de mise en œuvre du développement durable pour le 21e siècle, adopté par 173 chefs d'État lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992. Avec ses 40 chapitres, ce programme global décrit les domaines où le développement durable doit s’appliquer.

L’Agenda 21 local est ainsi une démarche intégrée et participative de planification du développement durable visant la préparation et la mise en œuvre d’un plan d’action axé sur les enjeux locaux et prioritaires.

Comment l’appliquer?

L’Agenda 21 local est un processus largement participatif et multipartite : il fait place à l’ensemble des acteurs territoriaux, dont les élus, l’administration municipale, les associations, les entreprises et les citoyens. Il est également multisectoriel, c’est-à-dire qu’il inclut des enjeux économiques, environnementaux, sociaux, culturels et éthiques. Il devrait traiter d’équité et inclure des enjeux locaux, régionaux, nationaux et globaux.

Il n’existe pas de méthodologie unique et applicable à tous les contextes pour la réalisation d’un Agenda 21 local, mais il existe malgré tout quelques étapes générales qui devraient être entreprises :

  1. La réalisation d’un diagnostic territorial sur les enjeux locaux de développement durable.
    Il s’agit d’identifier le contexte et l’historique du territoire, son potentiel, ses forces et ses faiblesses, ses problèmes et leurs causes. Le diagnostic comprend également une évaluation des actions et des politiques déjà existantes au regard du développement durable.
  2. La validation du diagnostic auprès de la collectivité.
    Ce diagnostic offre une base pour entamer le dialogue avec les acteurs du territoire et les citoyens, pour leur permettre de se réapproprier le projet de développement durable, d’identifier des stratégies, des projets et des actions alternatives et créatives.
  3. L’élaboration du plan d’action en concertation avec les acteurs territoriaux.
    Les priorités d’actions sont établies selon leur pertinence, leur incidence financière, leurs impacts environnementaux et sociaux. S’ensuit la préparation d’un calendrier de mise en œuvre. Ce plan d’action, ou Agenda 21 local, est ensuite soumis au vote des élus qui doivent l’adopter.
  4. La mise en œuvre du plan d’action.
    Les actions sont mises en œuvre selon les responsabilités déterminées. L’efficacité des actions doit pouvoir être évaluée au moyen d'indicateurs fiables et crédibles, puis faire l’objet d’une reddition de compte au moyen d’un bilan de mise en œuvre.

L'élaboration et la mise en œuvre d'un Agenda 21 local sont des étapes qui peuvent durer de trois à cinq ans. Une fois le plan d’action complété, un nouvel Agenda 21 local est élaboré dans une perspective d’amélioration continue.

Vers le haut

Particularités de l’approche

La démarche nécessite habituellement la création d’une table de concertation en développement durable, communément appelée Comité Agenda 21, responsable de la mobilisation, de la réalisation de l’Agenda 21 et du suivi de sa mise en œuvre. Il n’existe pas d’organisme de vérification ou de certification, ni de formateurs agréés. Une démarche d’Agenda 21 local résulte d’un engagement volontaire de la collectivité.

Exemples québécois de bonnes pratiques

Au Québec, quelques municipalités ont réalisé ou amorcé des démarches d’Agenda 21 local, dont Baie-Saint-Paul, qui a adopté en 2011 son second plan d’action Agenda 21 local.

Le premier plan d’action de Baie-Saint-Paul ciblait 46 actions de développement durable à mettre en œuvre dans la période 2006-2009. Un bilan déposé à l’automne 2010 fait état des réalisations de développement durable de la ville de Baie-Saint-Paul. Sur les 46 actions prévues, 41 ont été planifiées et complétées et seulement 5 actions n'ont pas été mises en œuvre.

Dans le second plan d’action Agenda 21 local de Baie-Saint-Paul (2011-2016), 57 actions sont proposées. Les responsabilités de mise en œuvre de ces actions incombent à la fois à l’administration municipale et aux organisations présentes sur le territoire. Les actions touchent la démographie, les usages du territoire, la gestion environnementale, l’économie locale, l’équité et la cohésion sociale, la culture et les loisirs.

Au-delà du travail du Comité de l’Agenda 21 local, constitué de 16 membres représentant les secteurs économique, social et environnemental, plusieurs centaines de citoyens ont participé aux exercices de concertation ayant mené à l’élaboration des deux plans d’action Agenda 21 locaux de Baie-Saint-Paul.

Démarche d’Agenda 21 local de Baie-Saint-Paul Ouverture d'un site externe dans une nouvelle fenêtre

Vers le haut