Municipalité durable

Les critères d’une démarche intégrée de développement durable

Prévoir un mécanisme de suivi et de reddition de compte

La démarche intégrée de développement durable d’un organisme municipal prévoit des activités de suivi et d’évaluation. Le suivi et l’évaluation permettent d’orienter ses actions, de vérifier l’atteinte des objectifs stratégiques et de rectifier le tir, au besoin.

La reddition de compte publique, quant à elle, peut prendre différentes formes. Par exemple, elle peut se faire par des documents écrits (une section du rapport annuel, un bilan des activités de développement durable, un communiqué de presse, etc.) ou par un rapport verbal public présenté par un élu.

Des informations détaillées sont disponibles dans la section Suivi, évaluation et reddition de compte.

     

Exemple québécois de bonnes pratiques

L’administration municipale de Salaberry-de-Valleyfield a adopté en janvier 2010 son premier plan d’action en développement durable, avec une importance accrue accordée à l’environnement (PADD-E). Son nouveau plan a été adopté en avril 2016. Le plan d'action a été élaboré au terme d’un exercice de planification stratégique basé sur un état des lieux impliquant la participation de la population.

La démarche prévoit des mesures annuelles d’évaluation et de suivi. L’exercice pour l’année 2012 permet de constater que, depuis le début de la mise en œuvre du PADD-E, envron 80 % du travail initialement prévu sur un échéancier de 10 ans a été réalisées. Les résultats annuels sont présentés publiquement aux citoyens et aux médias.