N° 19 – 5 septembre 2018

Nouveau document d’information sur le régime d’impôt foncier à taux variés

Afin de rendre l’information plus facilement accessible aux municipalités et aux citoyens, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire a produit un nouveau document qui regroupe l’ensemble des renseignements concernant le Régime d’impôt foncier à taux variés ainsi que les récentes modifications au régime introduites dans la Loi sur la fiscalité municipale (LFM).

Le régime d’impôt foncier

Le régime d’impôt foncier à taux variés désigne l’ensemble des dispositions de la LFM qui permettent aux municipalités de fixer des taux de taxe foncière différents selon les catégories d’immeubles et qui encadrent l’exercice de ce pouvoir.

La Loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs (sanctionnée le 16 juin 2017, 1re session, 41e législature, précédemment connue sous le nom PL 122), a introduit d’importantes modifications au régime, dont :

  • l’établissement du taux maximum de la taxe foncière générale pouvant être appliqué aux immeubles non résidentiels (incluant les immeubles industriels) à l’aide d’un multiple du taux de base, plutôt qu’à partir d’un multiple du taux global de taxation (TGT) (voir note 1) prévisionnel de la municipalité;
  • l’établissement d’un plafond distinct et plus élevé de la taxe foncière générale pouvant être appliqué aux immeubles industriels;
  • l’abolition des coefficients de déplacement fiscal;
  • la majoration des écarts permis, d’une part, entre le taux industriel et le taux non résidentiel et, d’autre part, entre le taux résiduel et le taux pour les immeubles agricoles ou le taux pour les immeubles de six logements ou plus;
  • l’habilitation des municipalités à définir jusqu’à quatre sous-catégories d’immeubles non résidentiels et à fixer des taux de taxes non résidentiels ou industriels distincts par tranches de valeurs foncières.

Le document

Le document présente des exemples d’application et des renseignements sur :

  • les catégories d’immeubles;
  • les classes d’immeubles non résidentiels et industriels;
  • les règles de fixation des taux de taxe;
  • le calcul des taxes;
  • les assiettes d’application des taux de taxe;
  • la manière d’établir des taux variés à partir d’un sommaire de rôle et du montant des dépenses municipales à financer;
  • les mesures connexes.

Le simulateur

Un Simulateur de taux sous la forme d’un fichier EXCEL a été développé. Cet outil permet de simuler, à partir d’un sommaire de rôle et du montant des dépenses municipales à financer à l’aide de cette taxe, des scénarios d’application de la taxe foncière générale à taux variés.


 


Note

  1. Le TGT est une mesure du fardeau fiscal supporté par l’ensemble des immeubles imposables d’une municipalité, qui est utilisée dans le calcul des compensations tenant lieu de taxes versées par le gouvernement pour les immeubles parapublics. Il est calculé en divisant le total des taxes et des tarifications appliquées aux immeubles imposables d’une municipalité (à l’exclusion de la partie des taxes foncières appliquées aux immeubles non résidentiels qui excède le taux de base) par la valeur foncière de ces immeubles.



Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
10, rue Pierre-Olivier-Chauveau
Québec (Québec) G1R 4J3
Téléphone : 418 691-2015

La reproduction partielle ou totale de cette publication est autorisée pour des fins non commerciales à la condition d'en mentionner la source.

Vers le haut